LE ROMANDIE

Au début il y avait la Dolce Vita. En fait, non, au début, il n’y avait rien.

Puis, il y a eu Lôzane Bouge. Vaste mouvement de revendications sociales à Lausanne, en 1980 et 1981, qui demande notamment un espace autogéré, afin de s’exprimer socialement, politiquement et culturellement. De ce mouvement émerge en 1985 (eh oui, tout prend du temps en Suisse) la Dolce Vita ; espace culturel, salle de concert, la Do marquera les 15 années qui suivront. En 1999, la Dolce ferme et l’association l’association à but non lucratif …e la Nave Va se créée dans le but de proposer un nouveau projet de scène indépendante à Lausanne.

En 2004, elle réussit à lancer un nouveau club rock dans les locaux d’un ancien cinéma, encore, le plus grand de Suisse Romande, sur une place toute aussi grande, le Romandie. Le club fonctionnera là pendant 4 ans, avant de déménager sous deux arches du Grand-Pont, fini le cinéma, salut les vieilles pierres. Depuis 2008, le Romandie est donc une crique de pierres et de sueur abritant et défendant la scène rock, internationale comme locale. La roche y est encore brute, enrichie par endroit de fer et de lumière. Le succès est à nouveau réjouissant et l’architecture du nouveau lieu, bénéficiant d’un cachet incroyable, en fait une salle de concerts reconnue, attractive et très courue.  Toujours mené par une association bénévole, à l’exception de quelques postes à temps partiel pour la programmation, l’administration et la communication, Le Romandie prouve le dynamisme d’une équipe désintéressée, passionnée et investie dans la scène alternative et les musiques actuelles, avec un comité d’organisation d’une quinzaine de personnes, un staff bénévole de près de cent rockeuses et rockeurs au service d’un public large, fidèle et enthousiaste.

Fermeture à 5h.

Dès 00h30: entrée au Romandie seul à 10.- (le pass Prémices reste valable)

Contact : 021 311 17 19

Adresse : Place de l’Europe 1A, 1003 Lausanne  

Métro: Flon

Site web